top of page

ART PÉRENNE

J'ai créé cette page qui référence mes tableaux. Index - Library - Priceliste - Tarif - Shop, je ne savais pas comment nommer cet onglet sur mon site. Ces tableaux m’ont servi à vendre d’autres tableaux et à avoir des commandes sur mesure. Ce sont donc mes premiers tirages Chromaluxe©. Ce rangement permet également une classification en fonction des supports d'impression et une vue d'ensemble sur les différentes techniques que j'ai expérimentées.

BOUTIQUE EN LIGNE CHARLINE LANCEL SHOP

Je fais 20% sur quelques tirages d’exposition un peu usés par le temps et les déplacements.


J'ai nommé mon site "ART PÉRENNE" car c'est la combinaison entre un visuel et une technique d'impression qui rend l'art pérenne. De toutes mes créations, seules les impressions Chromaluxe© peuvent résister aux UV et au déluge, puisque la plaque d'aluminium peut flotter (LOL). Si on s'intéresse un peu à mon travail dans son ensemble, on sait que ma première préoccupation est de garantir la pérennité de l'évolution. Il n'est pas surprenant que mon coeur ait flashé sur cette technique d'impression. De plus le Chromaluxe me rappelle la carrosserie d'une voiture et me replonge dans un univers d'enfance, puisque mon papa de coeur était orfèvre et tôlier.


  • J’ai choisi l’impression sur des plaques d’aluminium émaillé de Chromaluxe© brillant pour que la vivacité des couleurs soient clinquante et pérenne.

  • J'ai choisi l'impression vinyle pour diminuer le cout de fabrication. Le cadre aux coins arrondis, fabriqué de manière artisanale, à plus de valeur que le visuel en terme de cout de fabrication.

  • J'ai choisi le tirage piezo chez MIKEMUKA pour la beauté du velouté des pigments. Je recommande de ne pas placer de verre devant ce tirage.

  • J'ai choisi l'impression dans la couche anodique du métal pour garder l'aspect métallique du support (contrairement à l'impression Chromaluxe). Face à la lumière d'un spot directionnel, le tableau renvoie la lumière métallique. Cette qualité d'impression est également pérenne, puisque l'encre n'est pas déposée en surface, mais infusée dans la profondeur de la couche anodique du métal.

  • J'ai choisi l'impression sur la laine de mérinos et de cachemire aussi pour la beauté, la douceur et la chaleur du velouté. Ces impressions sont à mi chemin entre le tableau et le foulard. On peut très bien s'en servir comme d'un tableau à exposer au mur et à faire monter sur un beau bois. Les visuels imprimés sur tissus sont issus de la série cosmos. La société VIDA a cessé son activité malheureusement.

  • Je n'ai pas encore référencé mes foulards en soie et mes impressions sur lycra.

  • Il y a un tirage diasec qui a de la valeur parce que c'est le dernier diasec qu'il me reste, puisque j'ai abandonné cette technique car les couleurs se décolorent avec le temps.

  • Il reste deux tirages lenticulaires et j'ai également abandonné cette technique car le labo situé à proximité de chez moi, à abandonné cette technique d'impression couteuse et peu rentable. Le labo le plus proche de chez moi est trop loin, car cette technique nécessite de nombreux tests (A/R) avant de valider l'impression définitive. En général on fait tout ce travail en amont pour des milliers de tirages et pas pour deux exemplaires. Donc cette technique d'images animées est magique et magnifique, le mouvement se crée au fil du défilement, lors du déplacement du spectateur. Quand le regard suit le centre du visuel il peut percevoir le mouvement d'un battement, ce tableau s'appelle lovebeats, il est en rose fushia et en rose pastel, cela fait évidement penser au sein de la maman qui alimente l'esprit avec du flux d'amour inconditionnel via l'allaitement maternel (un grand thème dans mon enseignement de la dynamique énergétique du couple antédiluvien).

  • J'ai également expérimenté la sublimation thermique pour fabriquer des fresques en carrelages et des tirants de porte. Ces articles ne sont pas encore référencés.


Tout est lié dans mon art, mes visuels sont au service de mon enseignement.


3 vues

Comments


Posts récents
bottom of page